Histoire - Association P.A.CH.A

L'Origine ...

Le berger d’Anatolie est un chien originaire du plateau d'Anatolie en Turquie.

C'est un climat continental, avec des étés très chauds et des hivers très froids.

La Fédération Cynologique Internationale le reconnaît sous son nom en turc, Çoban Köpeği, qui signifie « chien de berger ».
 

Le berger d’Anatolie est un chien de garde des troupeaux très ancien, dont on peut retrouver les ancêtres en Mésopotamie.
La race a évolué au cours des siècles selon les climats, les modes de vie des populations locales soit sédentaires, nomades, ou semi-nomades.
La destination première de ces chiens est la garde des troupeaux qui effectuent de longues distances sur les plateaux anatoliens.

C'est donc un chien endurant, habitué à vivre dehors par tous les temps, c'est aussi un chien robuste, actif et infatigable. 
Les variations de températures auquel il a toujours été habitué font qu'il supporte la chaleur et le froid extrême.

Le berger turc, devait faire face aux attaques des loups, des ours et autres animaux, il a donc naturellement utilisé et sélectionné les meilleurs chiens pour la sécurité de son troupeau.
La sélection naturelle éliminait les sujets les plus fragiles.

C'est au fil des siècles, que s'est construite cette race, par la sélection de la nature. Un chien pouvant vivre dans n'importe quelles conditions climatiques, pouvant sans faillir parcourir de grandes distances, courageux pour éloigner les prédateurs de son troupeau, protecteur de son territoire.

Le Berger d'Anatolie s'est construit ainsi.
 

Il est rapporté par des historiens turcs, que le Berger d'Anatolie était pour la première fois utilisé au palais du sultan ottoman Murat IV (1623-1640) comme chien de garde.
L'histoire dit que le Berger d'Anatolie s’est illustré alors que celui-ci rencontra accidentellement le lion fétiche du palais.
Les deux animaux s’observèrent puis se jetèrent dans un combat spectaculaire.

Le sultan ordonna que les Bergers d'Anatolie soient immédiatement incorporés dans l'armée impériale turque. L’historien turc Evliya Çelebi (1834) mentionna : « des chiens aussi forts que des lions furent utilisés dès le XVIIe siècle par les troupes d'élite du sultan (janissaires) ».
 

Les archives  expliquent qu'au XVIIe siècle on distinguait deux races de chiens de berger :
- Le chien de Samsun utilisé par les troupes d'élite de l'armée du Sultan qui élevaient et dressaient «… des grands chiens-lions… pesant jusqu’à 150 kilos », «…capables d'abattre des hommes de leur chevaux… ».
- Le Berger d'Anatolie, utilisé pour la sécurité de l'aristocratie Ottomane.